Contactez | English
A Nation Soars
A Nation Soars
A Nation Soars
A Nation Soars

Un mot sure Des cartes gagnantes

Des cartes gagnantes est le premier élément d’une trilogie L’essor d’une nation — Commémoration des aviateurs canadiens de la Grande Guerre, qui comprend des documentaires, des activités et des programmes pédagogiques.

Dans ce premier documentaire, le narrateur Bernard Voyer raconte comment la photographie aérienne (avec quelques judicieuses inventions canadiennes) a conduit à la mise au point d’une des plus redoutables armes tactiques de la Première Guerre mondiale : des cartes exactes des champs de bataille. Il décrit aussi comment cette nouvelle technique a servi, après la guerre, à cartographier les vastes étendues du Canada et à créer les premières cartes détaillées de l’intérieur du pays.

Sound Venture, Canadian Geographic, la Société géographique royale du Canada, CPAC et Patrimoine canadien ont conclu un partenariat pour rendre hommage aux premiers aviateurs du Canada et créer un documentaire d’une heure, une carte géante du Front occidental et d’autres éléments.

Documentaire

Si les Alliés n’avaient pas attaché des appareils photo à leurs biplans, ils n’auraient peut-être pas gagné la Première Guerre mondiale. Le Canada et le monde entier auraient sans doute été cartographiés plus tard et Google Earth n’existerait peut-être pas. Avec la narration de l’explorateur Bernard Voyer en français et de l’acteur Dan Aykroyd en anglais, Des cartes gagnantes révèle le fait surprenant que la plus importante arme tactique de la Première Guerre mondiale n’était pas une « arme » dans le sens traditionnel du terme, mais de simples feuilles de papier : des cartes géographiques à jour et exactes!!

Dans aucune guerre avant celle-ci, n’a-t-on été aussi tributaire des cartes. Dans ce documentaire, on voit comment les Alliés ont exploité la jeune science de la photographie aérienne et les nouvelles techniques de cartographie : au tout début de la guerre, on envoya dans les quartiers généraux des cartes en France un seul officier britannique et son commis, tous deux équipés de cartes anciennes des années 1880, alors que, à la fin du conflit, on comptait presque 5000 personnes occupées à produire plus de 32 millions de cartes.

Le documentaire met l’accent sur le rôle du Canada dans l’évolution de la cartographie aérienne. Il souligne également un élément crucial de la victoire du Canada à Vimy et sur d’autres fronts : même le simple soldat était familier avec les détails des attaques et savait utiliser les cartes compliquées des barrages et des tranchées ainsi que les maquettes. Les répercussions incroyables des nouvelles normes et techniques de cartographie élaborées par les Alliés pendant la Première Guerre mondiale, conjuguées aux innovations canadiennes en photographie aérienne et en mosaïque de cartes peu après la guerre ont permis à l’Aviation royale du Canada, nouvellement créée, de cartographier les territoires inexplorées du Canada en moins de 60 ans. Des cartes gagnantes met en évidence le fait que les soldats d’aujourd’hui doivent, eux aussi, être familiers avec la technologie GPS, les cartes sur papier et la lecture de cartes.

Matériel éducatif

  • Cartes-tapis itinérantes : Une carte géante (8 m x 11 m) et quatre cartes de classe (5 m x 4 m) du Front occidental, accompagnée de ressources pédagogiques, que les membres de Canadian Geographic Éducation peuvent emprunter gratuitement.
  • Les enseignants peuvent aussi visiter Éducation Canadian Geographic pour obtenir des ressources en ligne gratuites, comme des plans de leçon, une carte du champ de bataille de la crête de Vimy et une carte-affiche quadrillée, en français ou en anglais, avec une frise chronologique et un résumé de l’histoire de la cartographie avant, pendant et après la Première Guerre mondiale.